Coordonnées

  • 89 RUE PERRONET 92200 NEUILLY SUR SEINE
    89 RUE PERRONET
    92200 NEUILLY SUR SEINE
  • Tél : 01 46 39 06 65

Actualités

Toutes les actualités

Petites annonces

Vidéos

Comment appliquer une pipette antiparasitaire à vo
Toutes les vidéos
Télécharger la fiche

L'entretien du pied chez le cheval

Les boiteries sont une des causes principales de l'impossibilité d'utilisation du cheval, et l'une des principales causes de boiteries est la pathologie du pied. Or, une bonne partie de ces pathologies pourraient être évité par un entretien correct et régulier. Celui-ci doit comprendre:

  • Le nettoyage régulier
  • Le parage périodique
  • La correction des petites imperfections
  • Le traitement des maladies et des blessures

Nettoyage régulier des pieds

C'est l'entretien que tout propriétaire doit pouvoir faire seul. Pour cela, il faut veiller au bon état des différentes structures du pied : muraille, sole, couronne et fourchette.

La muraille doit être épaisse lisse et sans fissure.

La couronne, zone de croissance du sabot, est protégée par de la peau et des poils. Son bon état est indispensable car une blessure affecte directement la pousse du sabot.

La sole est une partie de corne qui doit être résistante car elle protège les parties internes sensibles du pied.

La fourchette, tissu spongieux au centre de la sole, en forme de V, est en contact direct avec le sol. Son état est en général un bon indicateur de la santé du pied.

L'entretien du pied se fait de façon quotidienne pour un cheval vivant en boxe, car l'humidité de la litière pourrait entrainer un pourrissement de la fourchette et de la sole ; pour un cheval vivant à l'extérieur, on peut faire un nettoyage un peu moins fréquent, mais il est important de vérifier de façon régulière la présence sous le pied de boue, de cailloux, etc...

Le nettoyage commence par l'utilisation du cure pied, qui permet de dégager toutes les saletés accumulées sous le pied. On termine par un brossage énergique de la sole, de la muraille et de la couronne. Ce nettoyage doit se faire avant et après chaque sortie. On peut une fois ceci réalisé enduire les pieds de graisse. La graisse à pied s'utilise environ une fois par semaine, elle se met sur la sole, la fourchette la couronne et la muraille. Elle permet l'hydratation et l'assouplissement des différentes structures et, appliquée sur la couronne, favorise la pousse de la corne. Votre maréchal pourra, parce qu'il connait les pieds de votre cheval, vous indiquer la graisse qui lui est la plus adaptée.

Parage et ferrure

Le parage consiste en un entretien du sabot avec simplement une élimination de la corne ayant poussée, un entretien de la sole et de la fourchette et un rétablissement de l'aplomb si nécessaire. On le choisira en général pour les chevaux vivants au pré et travaillant peu. Le parage se réalise en général tous les 2-3 mois.

La ferrure consiste en plus de l'entretien du pied à poser un fer qui protègera de façon plus importante le sabot. On le fait chez les chevaux de sport, chez les animaux de travail, mais aussi parfois chez des chevaux ayant des pathologies du pied qui peuvent être améliorées par la ferrure (défaut d'aplomb, pathologie ostéoarticulaire...). La ferrure doit être réalisée par un professionnel, le maréchal-ferrant, qui adaptera celle-ci aux pieds de votre animal. La ferrure se fait sur les 2 antérieurs ou sur les 4 pieds, ceci en fonction du besoin de l'animal; elle doit être renouvelée toutes les 6 à 8 semaines.

Maladies et blessures

Pourrissement des fourchettes

Cela peut se produire par temps humide ou si la litière est trop sale : la corne se ramollit et sent mauvais car il y à développement de bactéries. Il conviendra alors d'utiliser du goudron de Norvège. Après un bon nettoyage du dessous du pied, on applique le produit avec un pinceau sur la sole et la fourchette (jamais sur les parois des sabots, cela rend la corne cassante). Le goudron de Norvège permet d'éliminer les bactéries et de traiter et protéger la fourchette. On peut aussi utiliser de la liqueur de Vilatte, ceci de façon quotidienne jusqu'à amélioration.

Seime

Ce sont des fentes longitudinales dans le sabot, qui peuvent parfois atteindre jusqu'à la couronne, entrainant un défaut de pousse de celle-ci. Elles peuvent aussi partir du bas du pied et se propager vers le haut. Dans tous les cas, elles entrainent un risque d'infections par entrée de germes, douleur et boiterie. L'entretien du sabot, l'hydratation de la corne et un parage régulier permettront de les améliorer.

Fourmillière

C'est une cavité qui se crée par un décollement entre la corne et les tissus. Elle fait suite à une infection, une fourbure... seul un curetage et une désinfection permettront de la soigner. Pour cela, il faudra faire appel au vétérinaire ou au maréchal.

Abcès

Ils se développent en général sous la sole, et entrainent une vive douleur se manifestant par une boiterie très intense. D'autre part, le pied est chaud et la réaction à la pince à sonder est vive. On pourra les faire mûrir grâce à des pansements ou les cureter, tout ceci afin de les vidanger, avant de les désinfecter.

Bleime

C'est une lésion de la sole qui se caractérise par un épanchement sanguin (hématome) sous celle-ci. Elle est en général causée par une sole trop plate et mal parée qui reçoit des chocs trop violents. Elle entraîne une légère boiterie et une douleur à la pince à sonder. Il conviendra de revoir la ferrure et de mettre l'animal au repos.

Quel que soit les pathologies du pied, l'intervention du maréchal ferrant et/ou du vétérinaire est souvent indispensable.

Le cheval à le pied fragile, ils sont à la base de l'utilisation de l'animal, que ce soit pour le travail ou le loisir et leur entretien régulier et soigné est indispensable.