Coordonnées

  • 89 RUE PERRONET 92200 NEUILLY SUR SEINE
    89 RUE PERRONET
    92200 NEUILLY SUR SEINE
  • Tél : 01 46 39 06 65

Actualités

Toutes les actualités

Petites annonces

Vidéos

Un singe et un chat jouent ensemble
Toutes les vidéos
Télécharger la fiche

Pathologie de la lactation chez la chienne

La lactation commence chez la chienne dès la mise bas mais peut parfois mal se passer, certaines maladies peuvent alors survenir, qu'il faut rapidement traiter afin de préserver les petits.

Mammites septiques

Ces mammites sont des infections pouvant toucher une ou plusieurs mamelles ; elles sont le plus souvent provoquées par un staphylocoque d'où leurs nom de "mammites staphylococciques".

Causes

L'infection de la mamelle peut se faire de façon ascendante, à cause d'un traumatisme du téton par exemple et souvent aussi par manque d'hygiène.

Elle peut aussi se faire par arrivée de bactérie par voie hématogène (par le sang) lors d'infection concomitante : infection de l'utérus par exemple.

Symptômes

La mamelle est douloureuse et chaude, ce qui entraîne une forte douleur lors de la tétée et un refus de la mère d'allaiter ses petits. On observe aussi un écoulement de liquide purulent à la place du lait voire parfois du sang. La mère présente en général une forte hyperthermie. Enfin, on note rapidement un affaiblissement des chiots, voire leur décès, provoqué à la fois par le manque d'allaitement mais aussi par le risque de transmission de l'infection.

Evolution - traitement

Sans intervention rapide, la mammite tourne souvent à la gangrène avec la perte d'une ou plusieurs mamelles. Lorsque celles-ci sont trop atteintes, il faut le plus souvent avoir recours à la chirurgie : drainage de l'abcès et retrait de la mamelle gangrénée.
Les soins doivent donc être précoces : soins locaux, traitement antibiotique, arrêt de la lactation.
Les chiots devront être sevrés pour ne pas risquer d'être contaminés.

Galactostase

Cette pathologie est due à un défaut d'éjection du lait, qui s'accumule alors dans la mamelle.
Ceci peut venir d'un défaut anatomique de la mamelle, qui ne permet pas aux chiots de téter correctement (téton trop gros, orifice trop petit...) ; on l'observe aussi lorsque le nombre de chiots est faible et que la mère a beaucoup de lait : trop pour le nombre de petits.

Symptômes

La mamelle est dure, chaude et douloureuse. Contrairement à la mammite, la mamelle est pleine de lait mais il n'y a pas d'infection.
La gêne entraîne un arrêt de l'allaitement des petits ce qui ne favorise pas l'éjection du lait, il faut donc rapidement couper ce cercle viscieux.

Traitement

On applique des compresses apaisantes ou des pommades décongestionnantes.
Si la stase est trop sévère, on donne un coupe-lait et on sèvre les petits.

Eclampsie

L'éclampsie est un syndrome convulsif provoqué par une diminution de la concentration en calcium dans l'organisme de la mère ; elle survient en général dans les 3 semaines qui suivent la mise bas, bien que l'on puisse parfois l'observer plus tard ou en fin de gestation.

Causes

La concentration en calcium circulant diminue. Ceci est dû à un manque d'apport en fin de gestation (pendant la fabrication du squelette des petits) et en lactation (fabrication du lait). Les symptômes sont observés lorsque l'on atteint un seuil critique et que les réserves de la mère sont épuisées.

Il existe une prédisposition chez les petites races et les races naines, ou lors de portées très nombreuses.

Symptômes

La chienne présente une agitation anormale, sa respiration et son rythme cardiaque s'accélèrent, la température augmente, sa démarche devient hésitante. Puis on observe une tétanie plus prononcée avec spasmes musculaires voire des convulsions.

Le diagnostic est en général rapide, en fonction des symptômes et des circonstances d'apparition, mais surtout par un dosage du calcium circulant.

Traitement et prévention

Le traitement est rapide : injection intraveineuse de calcium qui calme les troubles musculaires.
On garde la chienne en observation quelques heures afin de surveiller le rythme cardiaque.
On prolonge ensuite le traitement par l'administration  de calcium par voie orale jusqu'à la fin de la lactation.
Lors d'éclampsie sévère, de chien très petit ou de portée très nombreuse, on veillera à aider la mère en donnant le biberon aux chiots ; il faudra parfois même arrêter complètement la lactation.

La prévention doit se faire avant la naissance des petits avec une modification de l'alimentation de la mère en fin de gestation, en apportant une alimentation plus riche en calcium. Lors de portée nombreuse ou de chienne à risque, on supplémentera celle-ci pendant toute la lactation en faisant toutefois attention de ne pas tomber dans l'excès d'apport.